Christophe Hutin Architecture réalisera le pavillon de la France lors de la 17e Biennale d’architecture de Venise

En réponse au thème proposé par Hashim Sarkis pour la 17e exposition internationale d’architecture de Venise : Comment vivrons-nous ensemble ?, Christophe Hutin Architecture a choisi de traiter de la façon dont les communautés habitantes agissent sur leur cadre de vie, sur leur quotidien. Si habiter est une action, les communautés habitantes semblent être les ressources les plus pertinentes pour transformer nos environnements construits, ainsi que pour établir un contrat spatial issu de démarches de « Bottom Up ». L’aspect performatif des usagers ouvre de nouvelles voies en termes d’architecture et d’urbanisme. Par la transformation des situations construites des XXe et XXIe siècles, des ensembles habités, un redémarrage heureux de ces ensembles est envisageable.

Sur la base d’une approche théorique, scénographie émancipatrice, production audiovisuelle et programmation invitant au voyage, la proposition « Les communautés à l’œuvre » mettra en scène une vision optimiste et joyeuse sur le monde, un pas de côté pour mieux observer l’architecture qui pense et agit selon une philosophie libératrice de vie.

Ce projet d’exposition est une proposition d’un voyage de l’esprit en architecture : à Johannesburg, à Bordeaux, à Détroit, à Hanoï, à Buenos Aires…comme autant de pépites prouvant la capacité du monde à se réinventer. Au plus près de ces situations habitées un regard optimiste sera porté. Il sera diffusé dans le pavillon à l’aide de moyens technologiques simples et immersifs, dont la production sera réalisée – de la prise de vue jusqu’à sa diffusion – dans une ligne claire, portée sur le plan théorique par l’équipe de Christophe Hutin architecture associée à deux chercheurs : Daniel Estevez et Tiphaine Abenia.

Au travers de documentaires sur les communautés habitantes à l’œuvre dans la transformation de leurs environnements quotidien, en France mais aussi à travers le monde, les différentes études de cas (Transformation des bâtiments G, H et I du Grand-Parc à Bordeaux, les interventions des ateliers Learning from à Johannesburg, Soweto et Kliptown, la cité de transit à Beutre, Mérignac, les extensions vernaculaires des immeubles de logements KTT à Hanoï, le projet South West Detroit, la résilience à l’œuvre, et l’hôpital El Elephante Blanco de Buenos Aires) présentées permettront un point de vue critique sur la façon dont nous vivrons ensemble. Un programme de rencontres thématiques associé à une programmation de diffusion documentaire, sera également proposé.